Pourquoi je n’ai pas marché le 18 novembre contre l’esclavage en Libye

grace bailhache marche novembre esclavage libye

Chers lecteurs adorés, l’heure est grave comme l’indique le titre de cet article. Dans cette publication, point de découvertes, ni de coup de cœur ce matin, plutôt un droit de réponse que je destine à ceux qui m’ont si gentiment, si élégamment et fort à propos reproché mon silence. SIC! Mais comment Grace, des africains sont vendus en place publique en Libye et pas de réaction de ta part sur aucun de tes espaces, même pas sur le site de la contribution digitale à la Journée Internationale de la Femme Africaine. A vrai dire, c’est surtout pour cette casquette que j’ai été invectivée. RESIC!

 


Même si comme moi vous n’avez plus ni télévision, ni radio, tous les autres écrans étant omniprésents, vous n’avez pu passer à côté du déferlement d’images rivalisant d’obscénités et qui auraient fait le bonheur du KKK en son temps. Une partie du monde moi compris apprenait avec stupeur la vente d’esclaves africains sur un marché africain. Cela se passe de nos jours au vue et au su de tous depuis au moins deux ans, si j’en juge par la date figurant sur le seul témoignage vidéo que je n’ai pu écouté jusqu’au bout.


Très rapidement, en plus des images, de bribes de vidéos se sont enchaînées sur mes fils les réactions épidermiques, les déclarations fracassantes des futurs participants rejoignant le cortège parisien. 


Un millier de personnes ont manifesté ce samedi 18 novembre à Paris contre des cas d’esclavage en Libye dénoncés cette semaine dans un documentaire choc de la chaîne CNN.

Voilà ce que j’ai pu lire en faisant rapidement ma revue de presse ce matin. L’une des principales raisons pour lesquelles je n’ai pas manifesté et pas réagi sur le moment, c’est que bien que naturel impulsif, j’ai besoin de comprendre les choses et d’avoir un plan B et C même sommaire mais clair et logique pour agir.

Je crois aux pouvoirs des marches de protestations, bien entendu. Lorsque je sais qu’elles seront suivies d’autres actions, et, si l’histoire se répète, j’aime autant qu’elles se répètent avec comme issue finale la libération des personnes réduites en esclavage. A tort ou à raison, rien de ce que j’ai entendu, vu ou lu n’abonde dans ce sens. Que ce documentaire soit diffusée maintenant n’est certainement pas une coïncidence, quelque soit le dessein poursuivi, la libération d’êtres humains auxquels on a ôté toute humanité n’en fait pas parti. Voilà pourquoi je n’ai pas manifesté, voilà pourquoi je n’ai pas commenté, voilà pourquoi je ne me suis pas indignée.

Ce silence n’est nullement synonyme d’indifférence. Trop de noms se bousculent dans ma tête et ils remontent à la république romaine pour finir à New-York en passant par Haïti et La Louisiane. Ces visages me parlent tous en même temps et cela m’empêche de réfléchir à quoi faire en plus, avec qui et comment ?

Ce n’est pas dans le bruit et la fureur que je peux réagir de manière constructive. J’ai pris note des personnes non hystériques qui m’ont interpellé et celles qui ont simplement manifesté leur désir d’agir autrement en plus de ce qui se fait déjà. Aussi, c »est vers ces dernières que je me tournerais, à moins que d’ici là, le plan que je ne vois pas se profiler derrière cette marche du 18 novembre 2018 ne se matérialise. Auquel cas, je battrais ma coulpe et je suivrais jusqu’à ce que justice soit faite. D’ici là, je n’en reparlerais plus, sinon pour proposer quelque chose qui fasse sens.

,

À propos de gracebailhache

Hello hello boys and girls, je suis la plume derrière Le boudoir créatif qui vous donne rendez-vous tous les lundi. Entrepreneuse polyglotte, serial blogueuse (blog.gracebailhache.com & gracebailhache.blogspot.fr), je suis également une lectrice avide, une citoyenne engagée, un pigeon voyageur et un esprit libre qui croit à l'intelligence collective, au partage d'expériences et au croisement des compétences. Pour tout ce qui concerne le boudoir créatif, écrivez-moi à l'adresse mail suivante : mtp.partner@yahoo.fr

Voir tous les articles de gracebailhache

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

How to increase your web pr... |
Wabboy |
Scarpehogandonna32 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pukpark
| star stable lola bluebear
| Snoky