[Kiosque ] La revue Aider very bonne découverte

magazine aider kiosque grace bailhache

Chers lecteurs adorés, cet article n’était pas dans mon programme de publication, pourtant il faut que je partage ce petit bijou avec vous, et, c’est une première sur le boudoir créatif. Youpii ! Je ne vois aucun article récent auquel raccroché cette découverte en kiosque de la revue Aider, cependant il m’a beaucoup fait penser à Ali Rebeihi et l’esprit de l’émission Grand bien vous fasse dont je vous parlais en octobre 2016. Oups ! Happée par d’autres priorités auditives, je n’ai pas écouté ce programme depuis un moment, cependant gageons que Christophe André chroniqueur dans ladite émission, qui fait une apparition dans la revue en parlera plus qu’à son tour.

 

Cet article sur la revue Aider c’est l’histoire de comment, une trouvaille inattendue peut changer le cours de votre soirée, et déclencher ce que j’appelle l’effet « good vibes », oui encore un anglicisme se plaindront certains, mais rien d’autre ne me vient à l’esprit pour décrire cette rencontre amoureuse, car oui, je suis tombée en amour pour ce premier exemplaire dont le titre m’a tapé dans l’iris alors que je passais en caisse au relais de la gare, avant de me diriger vers la salle d’attente. Fait curieux, moi capable d’ordinaire de renoncer à l’achat d’un magazine à cause d’une répulsion viscérale pour la couverture, je suis passée outre parce le titre à lui seul balayait tout le reste. Comme quoi, on a jamais fini d’être surpris par soi-même n’est ce pas ?

C’est à Véronique Châtel et Jean-Paul Arif que nous sommes gré de l’existence de cette revue trimestrielle exclusivement tournée vers l’autre et qui fait de la solidarité son sujet central. Le format et le prix me conviennent tant le contenu est à la hauteur de mes expectatives. Le papier me donne l’impression d’être en présence d’un livre, à telle enseigne que comme pour ces derniers, je l’ai humé et caressé afin de la feuilleter. Et depuis, cette revue est une compagne que je déguste avec délectation et beaucoup d’émotions. 

Je vous propose un petit tour d’horizon de ma lecture. Médiatisation oblige, et c’est de bonne guerre, le dossier « Personnalités pour l’altruisme » de Makika Droneau ouvre le bal. Je conserve cette partie pour le dessert, je lirais tout cela en dernier. Les zig zags news qui suivent sont des petites pépites. A la suite de quoi, place à l’entretien de Boris Cyrulnik par Véronique Châtel. Une figure bienveillante que j’ai toujours grand plaisir à lire ou entendre. Le répit des aidants que dit la loi décryptage de Karen Lepique m’a beaucoup intéressé et appris, comme le dit si bien l’adage l’on revient souvent à ses premières amours. Ensuite, la rubrique C’est déjà demain se penche sur les nouvelles technologies sous l’angle de la domotique, ayant assistée à pas mal de conférences sur le sujet dernièrement, je suis très vite passé à la suite. L’excellent dossier de Linda Mouti El Omari sur Ceux qui dorment dehors, reparler de la situation d’antan est une formidable occasion de sortir de certaines idées préconçues. Puis, j’ai été scotchée par le magnifique portrait de Rétis bénévole de 17 ans proposé par Véronique Châtel et le beau dossier de Simon Queneau sur La nature de nouveau accessible à tous, la mobilité est un thème qui me tient à cœur aussi.

Et là, je n’en suis qu’à la moitié de la revue qui fait 120 pages avec très peu de publicités. Cela va certainement changer parce qu’il faut bien quelques subsides pour mener à bien une revue de qualité. Je soulignais ce fait pour rassurer ceux qui hésiteraient à se le procurer en imaginant que le contenu serait dilué comme pour certains magazines. Non. C’est une véritable revue au sens premier du terme. Et, vous chers lecteurs adorés y trouverez des pépites, n’oubliez pas que solopreneur ou responsable associatif vous êtes quelque soit votre activité au service des autres. Nous l’oublions trop souvent, c’est un peu comme le dit si bien Boris Cyrulnik l’héroïsme n’est pas ce que l’on imagine ou ce que nous montre le cinéma. Allez osons le dire, nous sommes tous des héros du quotidien. Vous êtes mes héros. Revenir me lire régulièrement dans ce boudoir est une forme d’ héroïsme qui ne dit pas son nom. SouRIRES !

Si la revue existe encore, lorsque j’aurais déménagé, je m’abonnerais illico. Eh vouih chers lecteurs adorés, c’est une Grace les bons tuyaux totalement conquise qui vous souhaite une bonne semaine lumineuse !

Plus d’informationshttps://aider-larevue.fr/

, , ,

À propos de gracebailhache

Hello hello boys and girls, je suis la plume derrière Le boudoir créatif qui vous donne rendez-vous tous les lundi. Entrepreneuse polyglotte, serial blogueuse (blog.gracebailhache.com & gracebailhache.blogspot.fr), je suis également une lectrice avide, une citoyenne engagée, un pigeon voyageur et un esprit libre qui croit à l'intelligence collective, au partage d'expériences et au croisement des compétences. Pour tout ce qui concerne le boudoir créatif, écrivez-moi à l'adresse mail suivante : mtp.partner@yahoo.fr

Voir tous les articles de gracebailhache

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

How to increase your web pr... |
Wabboy |
Scarpehogandonna32 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pukpark
| star stable lola bluebear
| Snoky