Les 25 bougies du Saint-Louis Jazz Festival du Sénégal

jazz festival saint louis senegal coup oceur grace bailhache

Pour clore les publications de ce lundi,  je vous propose de souffler les 25 bougies du Saint-Louis Jazz Festival du Sénégal avec une « véritable » promenade en vidéos comme je n’en ai plus proposé depuis un moment, avec au programme une escapade jazzy du 24 avril au 1 mai 2017. Sans être une fanatique du genre, j’apprécie en néophyte les « jazz » qui fleurissent ici et là sur tous les continents.  Sur le boudoir créatif, les haltes sénégalaises sont rares et résolument tournées jusqu’ici en direction du monde de l’entreprise avec l’inspirante Khadidiatou Nakoulima  et  une brève présentation de TalkShow Think Create Do

Pour ce qui est du Festival International de Jazz de Saint-Louis, je confesse que  connaissant vaguement son nom, ce rendez-vous serait resté coincé dans les limbes de mon cerveau sans ma récente découverte du polymathe Felwine Sarr économiste, écrivain, chercheur, professeur à l’université de Saint-Louis et musicien. Cette soudaine et pathétique infatuation a au moins le mérite de me faire découvrir via un site internet de qualité, une aventure solidaire qui perdure malgré les vicissitudes politiques et financières qui secouent régulièrement l’Association Saint-Louis Jazz organisatrice du festival.

Certes je ne serais pas physiquement présente, pour me délecter des nombreuses manifestations organisées autour des 25 ans du Festival International de jazz de Saint-Louis, cependant je me concocte une programmation virtuelle dont je suivrais l’évolution par l’entremise du compte Twitter de la JIFA qui a la bonne idée de suivre un ou deux comptes  sénégalais qui fort opportunément s’intéressent à diverses formes d’expressions culturelles.

Quel intérêt pour vous lecteurs adorés qui n’avez aucune inclination pour le jazz ? 

Les 25 bougies du Saint-Louis Jazz Festival du Sénégal dans Coups de coeur à découvrir ! bonus-loterie-solidaire-site-internet

L’inspiration. On en revient toujours là. En tant que responsables associatifs, je vous recommanderais volontiers le site du festival comme un modèle sur lequel prendre exemple  tant sur le fond que sur la forme. J’applaudis à quatre mains, le site responsive qui me permet de surfer sur l’ordinateur, la tablette et le téléphone mobile sans perdre en qualité. Ouf ! La ligne éditoriale est clairement définie, on sait ou, quand, comment, pourquoi et avec qui. En outre, toutes les informations utiles sont visibles, et quand elles ne le sont pas, le lien qui  y conduit est accessible sans gymnastique. Les images sont de bonne qualité, on découvre les intervenants avec d’autant plus de bonheur que leur présentation est complète.

Plus j’y pense, plus je réalise que même vous lecteurs de la catégorie des travailleurs indépendants, solopreneurs et autre Freelance pourriez bénéficier d’une telle visite à la fois dans le même esprit que pour les associations, mais également pour enrichir votre carnet d’adresses. En effet, chaque rencontre étant une opportunité, et puisque vous êtes nombreux à exercer dans l’univers digital, qui sait quels potentiels clients, collaborateurs ou partenaires se cachent derrière le site du Festival International de jazz de Saint-Louis ? Sans parler de l’éventualité d’ajouter une nouvelle destination de voyage ? Après tout, l’association cultive également l’esprit de tourisme solidaire.  Voilà tout ce que j’ai dans mon escarcelle à l’endroit des hermétiques au jazz, pour accompagner mon invitation à la découverte du festival. Comme toujours, je propose et vous disposez, je compte sur vous pour me tenir au courant de vos impressions dans les commentaires.

jazz saint louis senega coup coeur grace bailhacheQuant à ceux d’entre vous lecteurs adorés, amateurs ou simples curieux des sonorités de jazz, je vous propose de partager ma petite sectionnelle personnelle des sets que j’aurais applaudi si j’avais eu le bonheur d’être à Saint-Louis du 24 au 1 mai 2017, sachant qu’il y’a comme en Avignon une programmation IN et OFF. Du coup je ferais une excursion totale dans la programmation OFF, un véritable voyage en terre musicale inconnue parce que je connais aucun des artistes sénégalais annoncés. Donc à moi Baba Maal, Cheikh Tidiane Fall, Wassis Diop, Cheikh Lô, Mama Sadio, Khadim Tall, Soupa Doupa et Bogostyle.

Pour ce qui est de la programmation IN, j’irais à la découverte de Alune Wade le 28 avril à 21 heures, et, je sabrerais mes retrouvailles avec le facétieux Marcus Miller le 25 avril à 23 heures et   la plantureuse  Nancy Murillo le 28 avril  à 23 heures.

Pour conclure, voici les deux artistes, les deux moments que je n’aurais raté pour rien au monde.

 Le 24 avril dès 21 heures, je me serais abandonnée à l’extase psychédélique du tambour parlant du sémillant Assane Thiam dont j’ignorais jusqu’au nom avant de succomber à l’appel de son  « tama », avec une prédilection pour les moments de « battle » dont l’esthétique de la mise en scène me renvoient aux duels oratoires dont les Kongos se régalent dans les mariages traditionnels.   


Le  25 avril c’est dans la voix de velours et les bras de l’univers acoustique de Lokua Kanza que je me serais réfugiée dès 21 heures. Même en fermant les yeux, ses mélodies tentaculaires me pénètreront par tous les pores, sa beauté, sa finesse, son doigté, sa délicatesse, sa sensibilité à fleur de peau transformeront ses sets, en orgasmes auditifs, respectifs, extatiques, divinement silencieux.

Que vous ayez la chance d’être à Saint-Louis pendant le Festival, ou que comme votre humble servante, vous vous contentiez d’une participation virtuelle, un petit partage autour de vos préférences ou un retour sur expérience sur place seraient accueillies avec plaisir dans les commentaires.

Aller plus loin

Programmation→http://www.saintlouisjazz.org/catevenement/programmation/

Actualités →http://www.saintlouisjazz.org/cat/actualites-festival/


En attendant de vous retrouver lundi prochain, si l’Univers le permet,
je vous souhaite une excellente semaine et que la force du Jazz soit avec vous  ! 

, ,

À propos de gracebailhache

C'est moi, la plume derrière Le boudoir créatif qui vous donne rendez-vous tous les lundi. Entrepreneuse, serial blogueuse (blog.gracebailhache.com & gracebailhache.blogspot.fr), je suis également un esprit libre, un pigeon voyageur qui croit à l'intelligence collective, au partage d'expériences et au croisement des compétences.

Voir tous les articles de gracebailhache

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

How to increase your web pr... |
Wabboy |
Scarpehogandonna32 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pukpark
| star stable lola bluebear
| Snoky