Prochaine ressource à tester Go Daddy pour noms de domaines

go daddy nom de domaines top decouverte tester grace bailhache

 

Après PayPerNews la découverte de la semaine dernière  qui permet de publier son contenu digital sur un journal papier, place à Go Daddy entreprise spécialisé dans les noms de domaine mais pas  que… qui figure pour moi dans la catégorie des outils ou des ressources sinon indispensables du moins utiles aux associations et indépendants qui envisagent d’avoir un site web professionnel.

 

Ce n’est pas à proprement parler une découverte récente, puisque je connaissais le site fr.godaddy.com par ouïe dire sans en connaître l’étendue des activités. C’est par l’entremise de Kaye Mendez ma designer lorsque j’étais consultante en marketing que j’ai appris que cette société était la spécialiste des noms de domaine qui n’est autre que l’adresse personnalisée de votre site web.  Kaye ne passait que par Go Daddy pour réserver un nom de domaine lorsqu’un client la sollicitait pour la création d’un site, à ce jour il semble être les plus compétitifs en la matière proposant le nom de domaine à 0, 99 euros par mois. Pourquoi pas dire carrément 1 euros ? Pfff !

Je ne me suis pas intéressée à Go Daddy à l’époque parce que j’avais déjà mes noms de domaines pris chez un hébergeur que je quittais et que je ne recommanderais pour rien au monde. N’étant pas geek, je vais autant que faire se peut au plus simple, aussi lorsque j’ai crée le site de la JIFA, je n’ai non plus repensée à GoDaddy, j’ai pris mon nom de domaine chez Bluehost mon hébergeur.

Ce n’est qu’en avançant sur #AssoSolos2017 mon projet social et solidaire, que j’ai repensé à GoDaddy et aux conseils de Kaye Mendez et Tyler Moore dans sa vidéo  de création de site dont j’ai fais une revue sur le blog des essais. Donc chers lecteurs, je vais tester GoDaddy pour les noms de domaine. Heu… Oui, uniquement pour çà, parce que  même si, cette entreprise s’est ouvert au marché francophone en créant une partie Go Daddy France, connaître l’essentiel d’un tableau de bord me suffit amplement puisque pour l’instant Bluehost me convient comme hébergeur.  Ceci dit rien n’est inscrit dans le marbre, il vaudrait mieux que j’envisage une troisième option pour ne pas avoir tus mes œufs dans le même panier.

Du coup, pour ceux que ces questions intéressent, j’aborderais la question à la fin du mois de mars sur mon blog de communication avec un genre d’article explicatif sur les noms de domaine et les hébergeurs d’une non geek nulle en informatique pour des non geeks. SouRIRES


Bonne semaine et à lundi prochain, si l’Univers le permet !

, ,

À propos de gracebailhache

C'est moi, la plume derrière Le boudoir créatif qui vous donne rendez-vous tous les lundi. Entrepreneuse, serial blogueuse (blog.gracebailhache.com & gracebailhache.blogspot.fr), je suis également un esprit libre, un pigeon voyageur qui croit à l'intelligence collective, au partage d'expériences et au croisement des compétences.

Voir tous les articles de gracebailhache

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

How to increase your web pr... |
Wabboy |
Scarpehogandonna32 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pukpark
| star stable lola bluebear
| Snoky